“À toute personne qui s’y reconnait…”

Ce texte bouleversant sur la réponse à la situation au Burundi a été écrit par un Québécois du nom d’Alexandre Dugas et rendu public par l’Alliance des burundais du Canada. JE NE SUIS PAS L’AUTEURE DE CE TEXTE.

Mais ça explique mes pensées mieux que j’aurais pu faire moi-même!

 

Bonjour les amis!

Aujourd’hui je ne vais pas bien. Je ne vais pas bien parce que le Burundi ne va pas bien.

Voua allez me dire, oui bon pourquoi le Burundi alors qu’il y a plein d’autres problèmes dans le monde. La seule raison c’est que je connais beaucoup de personnes là-bas et qu’ils nous valent bien. Ils nous valent bien et ils valent bien la peine de se préoccuper de leur malheur.

Peut-être que le seul lien que vous avez avec ces gens, c’est moi. Ce n’est pas beaucoup mais je sais que vos oreilles s’éveillent lorsque vous entendez parler du Burundi.

En ce moment des jeunes gens sont tués par petit paquet après tortures et insultes. On leur dit avant de les tuer de demander l’aide d’Obama, de l’ONU. On le fait à petite échelle afin de ne pas trop alerter le monde et probablement pour faire durer le plaisir.

J’apprends tout comme vous qu’Obama a demandé aux américains encore sur le territoire du Burundi de quitter le pays le plus rapidement possible.

Kenya Airways l’une des deux ou trois lignes aériennes qui nous amène au Burundi ne desserre plus le Burundi depuis quelques jours.

J’apprenais hier matin que l’on venait d’arrêter et d’amener un groupe de jeunes à deux rues de l’endroit où je séjourne lorsque je suis là-bas.

Les gens se cachent à la maison. Ils ne vont plus au marché de crainte d’être attaqué. On vient frapper aux portes des parcelles et on kidnappe ou on tue sur place les jeunes qui s’y trouvent s’ils ont le malheur d’être considéré tutsie ou faisant partie des manifestants contre la présidence.

Bien sur qu’il y a plein de cause pour lesquelles nous sommes sollicités, mais les événements qui se passent en ce moment au Burundi semblent être le préambule d’événements qui se sont produits en 1993 et 94 tant au Burundi qu’au Rwanda. Nous en avions été informés quelques temps après et nous avions tous été bouleversés d’apprendre les horreurs qui s’y sont produites.

Ma naïveté me porte à croire que nous pouvons collectivement prévenir que ces tristes événements se produisent à nouveau. Cette naïveté me porte à croire que nous pouvons collectivement, au moins au Burundi, prévenir cette montée du carnage.

Je vous demande de faire un effort. Je vous demande de manifester. De manifester auprès de qui vous voudrez; votre député fédéral, provincial, le premier ministre du pays, la radio, la télévision, les journaux, Amnistie, Développement et paix; n’importer quel organisme que vous connaissez qui pourrait venir en aide.

Mettez dans vos demandes de votre intelligence et de votre cœur.

Essayons d’augmenter le poids de la demande d’intervention au Burundi venant de gens de bien comme vous.

Pensons à ces gens cachés derrière la porte dans le noir, attendant démoralisés le coup qui viendra les frapper avant de les transformer en nuage de poussière ou de fumée.

Laissons de côté, pour quelques moments nos raisonnements sclérosant sur les grands enjeux mondiaux et sur les façons d’agir de ceux qui tiennent les ficelles.

Laissons de côté, pour quelques moments, nos préparatifs des Fêtes et nos projets d’avenir.

Sortons de notre zone de confort pour tenter de venir en aide à ceux qui sont en perte d’espoir au Burundi.

Prenez le temps de vous manifester et d’osez demander à vos proches d’en faire de même. Je vous le demande tout simplement.

Alexandre Dugas

“Ce qui profite le plus au mal est le silence des gens de bien.” Jean Ziegler

Advertisements

About msmarguerite

Young Quebec City-based freelance journalist. once and future nomad. I blog about life, about travel, about things I notice and every so often about work. I enjoy language learning, singing, swing dancing, skating and...other stuff, sometimes. My heart is somewhere in East Africa, Haiti or Eastern Europe. English, français, русский, malo slovensko, un poco de espanol, um pouco de português ndiga ikirundi, mwen ap aprann kreyòl...
This entry was posted in Uncategorized and tagged , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s